Les contributeurs

Ils ont fait le journal de novembre

  • Laurie Joanou

    Fascinée par l’animal politique et la sociologie, c’est l’appel du terrain qui a poussé Laurie à devenir journaliste. La presse locale lui permet de vivre mille vies chaque jour, en s’imprégnant d’histoires qu’elle se plaît à retranscrire. Avec Hors-ligne, elle compte ouvrir de nouvelles portes aux Stéphanois et montrer les initiatives locales sous de nouveaux angles.

  • Pierre Serizay

    Dans son travail de journaliste, Pierre raconte l’humain. Celui qui vit au coin de la rue autant que celui qui arpente les couloirs des mairies. Les petites histoires de chacun méritent de devenir les grands récits accessibles à tous. En lançant Hors-ligne, il donne le choix aux lecteurs de presse. Le choix de lire et d’y prendre plaisir, le choix de s’interroger et de comprendre.

  • Francis Banguet

    Graphiste illustrateur indépendant, il travaille dans le domaine de la culture. Il collabore avec des ateliers de scénographie, de muséographie, des structures institutionnelles ou associatives. Francis utilise la création graphique pour dévier des lieux communs, se faire plaisir, et recréer des univers. Il s’immerge dans Hors-ligne et lui crée un écrin qui lui correspond.

  • Elodie Pilon

    Photographe, Élodie aime parcourir la vie avec « son regard d’enfant ». Elle a choisi d’être reporter pour être au plus près des gens, faire des découvertes et raconter des histoires avec ses photos.
    Ses images mettent la lumière sur le quotidien et les activités des hommes et des femmes, elles captent cette relation humaine et intemporelle.

  • Steve Ollagnier

    Steve a 29 ans, il a étudié la sociologie à Saint-Étienne et co-fondé le collectif des 87 Revanchards, qui regroupe scénaristes et cinéastes des alentours. Il officie dans la ction, le documentaire et le clip depuis 2009. Il est également photographe, comédien, multi- instrumentiste. Il aime entendre et observer les mondes qui se trouvent devant nous, et la vie en général.

Ils ont fait le journal d'octobre

  • Laurie Joanou

    Fascinée par l’animal politique et la sociologie, c’est l’appel du terrain qui a poussé Laurie à devenir journaliste. La presse locale lui permet de vivre mille vies chaque jour, en s’imprégnant d’histoires qu’elle se plaît à retranscrire. Avec Hors-ligne, elle compte ouvrir de nouvelles portes aux Stéphanois et montrer les initiatives locales sous de nouveaux angles.

  • Pierre Serizay

    Dans son travail de journaliste, Pierre raconte l’humain. Celui qui vit au coin de la rue autant que celui qui arpente les couloirs des mairies. Les petites histoires de chacun méritent de devenir les grands récits accessibles à tous. En lançant Hors-ligne, il donne le choix aux lecteurs de presse. Le choix de lire et d’y prendre plaisir, le choix de s’interroger et de comprendre.

  • Francis Banguet

    Graphiste illustrateur indépendant, il travaille dans le domaine de la culture. Il collabore avec des ateliers de scénographie, de muséographie, des structures institutionnelles ou associatives. Francis utilise la création graphique pour dévier des lieux communs, se faire plaisir, et recréer des univers. Il s’immerge dans Hors-ligne et lui crée un écrin qui lui correspond.

  • Domizia Tosatto

    Née à Côme en Italie, elle vient de s’installer à Saint-Étienne. Après des études aux Beaux Arts à Milan, elle a obtenu un Master en bandes-dessinées à Angoulême. Elle fait partie du collectif Eina! Éditions. À l’encre de Chine, en noir et blanc, en couleurs, elle peint et dépeint le quotidien, elle est illustratrice et dessine aussi des fictions.

  • Anne et Christophe Mathieu

    Anne est photographe. Christophe est auteur. Ensemble, ils créent des photopoèmes, depuis une dizaine d’années, en intégrant un texte poétique dans la photographie. Ils font découvrir leur travail artistique et original à un public très varié en France et à l’étranger.

Ils ont fait le journal de septembre

  • Laurie Joanou

    Fascinée par l’animal politique et la sociologie, c’est l’appel du terrain qui a poussé Laurie à devenir journaliste. La presse locale lui permet de vivre mille vies chaque jour, en s’imprégnant d’histoires qu’elle se plaît à retranscrire. Avec Hors-ligne, elle compte ouvrir de nouvelles portes aux Stéphanois et montrer les initiatives locales sous de nouveaux angles.

  • Pierre Serizay

    Dans son travail de journaliste, Pierre raconte l’humain. Celui qui vit au coin de la rue autant que celui qui arpente les couloirs des mairies. Les petites histoires de chacun méritent de devenir les grands récits accessibles à tous. En lançant Hors-ligne, il donne le choix aux lecteurs de presse. Le choix de lire et d’y prendre plaisir, le choix de s’interroger et de comprendre.

  • Francis Banguet

    Graphiste illustrateur indépendant, il travaille dans le domaine de la culture. Il collabore avec des ateliers de scénographie, de muséographie, des structures institutionnelles ou associatives. Francis utilise la création graphique pour dévier des lieux communs, se faire plaisir, et recréer des univers. Il s’immerge dans Hors-ligne et lui crée un écrin qui lui correspond.

  • David Mohamed

    Artiste touche-à-tout, David collabore avec des magazines et sites d’informations comme auteur de BD ou illustrateur (Lyon Capitale, FHM, Éditions Fleurus, Rue 89). Professeur d’arts plastiques, ses références se situent du côté de Tardy, Hugo Pratt ou Franck Miller, des romans noirs, des comics et du jazz. Contrebassiste, il « funk » avec les Semelles funky et le Big band du CNR de Saint-Étienne.

  • Jean-Antoine Raveyre

    Jean-Antoine Raveyre, est artiste photographe. Il vit et travaille à Saint-Étienne. Intéressé par le théâtre et le cinéma, il développe depuis le début des années 2000 un programme autour de la photographie mise en scène. La subjectivité, l’onirisme et le fantasque sont totaux dans son travail.

  • Niko Rodamel

    Photographe, journaliste et enseignant, Niko trimballe son Nikon et sa paire de Nike aux quatre coins de la planète à la rencontre de l’Autre, de La Havane à Budapest en passant par Reykjavik, Copenhague, Berlin, Paris, Lisbonne, Barcelone, Gibraltar ou Yaoundé. Mais cet infatigable globe- trotter revient toujours à ses racines stéphanoises. Il partage dans Hors-ligne le regard sensible qu’il pose sur sa ville natale.

Ils ont fait le journal de juillet-août

  • Laurie Joanou

    Fascinée par l’animal politique et la sociologie, c’est l’appel du terrain qui a poussé Laurie à devenir journaliste. La presse locale lui permet de vivre mille vies chaque jour, en s’imprégnant d’histoires qu’elle se plaît à retranscrire. Avec Hors-ligne, elle compte ouvrir de nouvelles portes aux Stéphanois et montrer les initiatives locales sous de nouveaux angles.

  • Pierre Serizay

    Dans son travail de journaliste, Pierre raconte l’humain. Celui qui vit au coin de la rue autant que celui qui arpente les couloirs des mairies. Les petites histoires de chacun méritent de devenir les grands récits accessibles à tous. En lançant Hors-ligne, il donne le choix aux lecteurs de presse. Le choix de lire et d’y prendre plaisir, le choix de s’interroger et de comprendre.

  • Francis Banguet

    Graphiste illustrateur indépendant, il travaille dans le domaine de la culture. Il collabore avec des ateliers de scénographie, de muséographie, des structures institutionnelles ou associatives. Francis utilise la création graphique pour dévier des lieux communs, se faire plaisir, et recréer des univers. Il s’immerge dans Hors-ligne et lui crée un écrin qui lui correspond.

  • Domizia Tosatto

    Née à Côme en Italie, elle vient de s’installer à Saint-Étienne. Après des études aux Beaux Arts à Milan, elle a obtenu un Master en bandes-dessinées à Angoulême. Elle fait partie du collectif Eina! Éditions. À l’encre de Chine, en noir et blanc, en couleurs, elle peint et dépeint le quotidien, elle est illustratrice et dessine aussi des fictions.

  • Baptiste Deyrail

    Baptiste est né en 1990. Il a étudié à l’école des Beaux-Arts de Saint- Étienne puis il réalise un master en bandes dessinées à Angoulême. En 2013, il participe à la création du collectif Eina! Éditions. Il travaille surtout la gravure, notamment le monotype avec lequel il réalise aussi des concerts dessinés.

  • Pierre Grasset

    Photographe-reporter, Pierre inscrit son travail entre la photo sociale et le courant documentaliste. Son appareil photo est un stylo qui met à l’honneur les personnes, les lieux, les groupes qui trop souvent restent dans l’ombre. Il privilégie les sujets de fond et met l’accent sur les rencontres. Il ne limite pas l’image à sa conception iconographique pure, mais à la narration des photos de son reportage.

  • Lili

    Née à Saint-Étienne en 1983, elle a grandi dans un monde peuplé de crayons magiques, de Lego® fous et d’un accordéon qui brille. Après des études en Arts plastiques et en Architecture, elle dessine aujourd’hui pour la presse, l’édition et l’architecture, sur des sujets aussi drôles que sérieux. À la fois ici et ailleurs, elle suit son imaginaire avec son sac à dos, au gré de ses voyages.

  • Niko Rodamel

    Photographe, journaliste et enseignant, Niko trimballe son Nikon et sa paire de Nike aux quatre coins de la planète à la rencontre de l’Autre, de La Havane à Budapest en passant par Reykjavik, Copenhague, Berlin, Paris, Lisbonne, Barcelone, Gibraltar ou Yaoundé. Mais cet infatigable globe-trotter revient toujours à ses racines stéphanoises. Il partage dans Hors-ligne le regard sensible qu’il pose sur sa ville natale.

  • Jeanne Bernardon

    Elle rêve de grands espaces et de sommets enneigés. Les histoires des gens, elle leur prête une oreille attentive pour les restituer avec respect. Les pieds enracinés et la tête dans les nuages, c’est dans l’échange qu’elle avance. Elle s’interroge sur l’autre et l’humain est sa réponse. Mais d’ailleurs, faut-il vraiment une réponse à tout ? La beauté est peut-être là : dans l’inconnu.

  • Maxime Dejob

    Maxime est Stéphanois. Après un Master en sociologie et quelques escapades, il rentre dans sa ville et commence à faire des films en compagnie des 87 Revanchards. C’est aujourd’hui son activité principale. Il écrit aussi des nouvelles. Passionné d’histoire et de rap musique, il aime les discussions qui ne finissent pas.

  • Eve Poyet-Caterin

    Eve nourrit ses créations des projets que l’on pourrait de prime abord qualifier d’impossibles. Avec ses images, elle mêle les techniques et les genres. Elle transforme le déjà-vu, en s’inspirant de l’étymologie et du cinéma. Wes Anderson, Michel Gondry et leurs univers décalés sont parmi ses références.

  • TOI, LECTEUR

Ils ont fait le journal de juin

  • Pierre Serizay

    Dans son travail de journaliste, Pierre raconte l’humain. Celui qui vit au coin de la rue autant que celui qui arpente les couloirs des mairies. Les petites histoires de chacun méritent de devenir les grands récits accessibles à tous. En lançant Hors-ligne, il donne le choix aux lecteurs de presse. Le choix de lire et d’y prendre plaisir, le choix de s’interroger et de comprendre.

  • Laurie Joanou

    Fascinée par l’animal politique et la sociologie, c’est l’appel du terrain qui a poussé Laurie à devenir journaliste. La presse locale lui permet de vivre mille vies chaque jour, en s’imprégnant d’histoires qu’elle se plaît à retranscrire. Avec Hors-ligne, elle compte ouvrir de nouvelles portes aux Stéphanois et montrer les initiatives locales sous de nouveaux angles.

  • Francis Banguet

    Graphiste illustrateur indépendant, il travaille dans le domaine de la culture. Il collabore avec des ateliers de scénographie, de muséographie, des structures institutionnelles ou associatives. Francis utilise la création graphique pour dévier des lieux communs, se faire plaisir, et recréer des univers. Il s’immerge dans Hors-ligne et lui crée un écrin qui lui correspond.

  • Half Bob

    Né en 1974, Sylvain Chanteloube a participé à plusieurs fanzines avant de se lancer dans la BD en ligne. Il a publié plusieurs bandes-dessinées chez Vide- Cocagne, Jarjille et Futuropolis. Passionné de musique il a dessiné quelques pochettes de disques pour In uenza Records. Il travaille aussi dans l’illustration jeunesse chez Fleurus. Half Bob use de son humour et de sa pédagogie dans la Revue dessinée, et pour la revue d’actualité destinée aux ado : Topo.

  • Jeanne Bernardon

    Elle rêve de grands espaces et de sommets enneigées. Les histoires des gens, elle leur prête une oreille attentive pour les restituer avec respect. Les pieds enracinés et la tête dans les nuages, c’est dans l’échange qu’elle avance. Elle s’interroge sur l’autre et l’humain est sa réponse. Mais d’ailleurs, faut-il vraiment une réponse à tout ? La beauté est peut- être là : dans l’inconnu.

  • Niko Rodamel

    Photographe, journaliste et enseignant, Niko trimballe son Nikon et sa paire de Nike aux quatre coins de la planète à la rencontre de l’Autre, de La Havane à Budapest en passant par Reykjavik, Copenhague, Berlin, Paris, Lisbonne, Barcelone, Gibraltar ou Yaoundé. Mais cet infatigable globe- trotter revient toujours à ses racines stéphanoises. Il partage dans Hors-ligne le regard sensible qu’il pose sur sa ville natale.

  • Maxime Disy

    Photographe stéphanois, il réalise des reportages en France et à l’étranger. Il est l’inititateur du projet Urban Focus, qui travaille autour de la question des friches industrielles de Saint-Étienne. Il fait notamment parti du collectif de photographes “La boîte noire”.

Ils ont fait le journal de mai

  • Pierre Serizay

    Dans son travail de journaliste, Pierre raconte l’humain. Celui qui vit au coin de la rue autant que celui qui arpente les couloirs des mairies. Les petites histoires de chacun méritent de devenir les grands récits accessibles à tous. En lançant Hors-ligne, il donne le choix aux lecteurs de presse. Le choix de lire et d’y prendre plaisir, le choix de s’interroger et de comprendre.

  • Laurie Joanou

    Fascinée par l’animal politique et la sociologie, c’est l’appel du terrain qui a poussé Laurie à devenir journaliste. La presse locale lui permet de vivre mille vies chaque jour, en s’imprégnant d’histoires qu’elle se plaît à retranscrire. Avec Hors-ligne, elle compte ouvrir de nouvelles portes aux Stéphanois et montrer les initiatives locales sous de nouveaux angles.

  • Francis Banguet

    Graphiste illustrateur indépendant, il travaille dans le domaine de la culture. Il collabore avec des ateliers de scénographie, de muséographie, des structures institutionnelles ou associatives. Francis utilise la création graphique pour dévier des lieux communs, se faire plaisir, et recréer des univers. Il s’immerge dans Hors-ligne et lui crée un écrin qui lui correspond.

  • Baptiste Deyrail

    Baptiste est né en 1990. Il a étudié à l’école des Beaux-Arts de Saint-Étienne puis il réalise un master en bandes dessinées à Angoulême.
    En 2013, il participe à la création du collectif Eina! Il travaille surtout la gravure, notam- ment le monotype avec lequel il réalise aussi des concerts dessinés.

  • Domizia Tosatto

    Domizia Tosatto est née à Côme (Italie) en 1987 et elle vient de s’installer à Saint-Étienne. Après des études aux Beaux Arts à Milan, elle a obtenu un Master en bandes-dessinées à Angoulême. Elle fait partie du collectif Eina! Éditions. À l’encre de Chine, en noir et blanc, en couleurs, elle peint et dépeint le quotidien, elle est illustratrice et dessine aussi des fictions.

  • Pierre Grasset

    Photographe-reporter, Pierre inscrit son travail entre la photo sociale et le courant documentaliste. Son appareil photo est un stylo qui met à l’honneur les personnes, les lieux, les groupes qui trop souvent restent dans l’ombre. Lors de ses reportages, il privilégie les sujets de fond et met l’accent sur les rencontres. Il ne limite pas l’image à sa conception iconographique pure, mais à la narration des photos de son reportage.

  • Pierre Jaffeux

    Il fait de la photo depuis la maternelle. Son sens artistique vient de sa mère, peintre, et de son père, artisan. Il a récemment changé de voie professionnelle. Il est devenu auteur après une carrière dans l’éducation de jeunes enfants. Dans son viseur, il capte l’instantané pour avoir une charge émotionnelle sincère. Il réalise aussi des courts métrages, teasers, et making-off.

  • Yann Petiteaux

    Originaire de Reims, il travaille comme jour- naliste à Saint-Étienne depuis 2005. Installé en tant qu’indépendant depuis cinq ans, Yann collabore avec plusieurs médias de presse écrite et web basés en région ou à Paris. Il écrit principalement sur des thématiques économiques. Mais ce féru de musique et de lecture apprécie de pouvoir élargir son champ d’investigation à d’autres domaines.

  • Lili

    Née à Saint-Étienne en 1983,elle a grandi dans un monde peuplé de crayons magiques, de Lego® fous et d’un accordéon qui brille.
    Après des études en Arts plastiques et en Architecture, elle dessine aujourd’hui pour la presse, l’édition et l’architecture, sur des sujets aussi drôles que sérieux. À la fois ici et ailleurs, elle suit son imaginaire avec son sac à dos, au gré de ses voyages.